Partagez | 
 

 + magie, croyances et moldus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ama de la Pampa
ANNATHEISTE & GRAND PRÊTRESSE
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: + magie, croyances et moldus   Mar 21 Juil - 16:10

pig

Comme le raconte si bien l'histoire, les écoles de sorcellerie telles qu'Hogwarts et Ornebois furent autrefois créées dans le but d'offrir aux jeunes sorciers un lieu de refuge contre la persécution des moldus. Il va sans dire que cette haine a toujours été partagée par nos amis les sorciers, cependant, cette dernière ne fut pas toujours aussi intense qu'aujourd'hui...

L'AVÈNEMENT DU CHRISTIANISME


Autrefois, sorciers et moldus partageait les mêmes traditions celtiques et les mêmes croyances païennes. Certains rois ou seigneurs avaient même recours à la sagesse des druides, qui n'étaient autre que des sorciers puissants et qui disposaient de connaissances hors normes sur le monde en lui-même. La magie n'était donc pas une chose effrayante chez les sans-pouvoirs et était au contraire, vu comme un don, une capacité, bien que crainte, qui suscitait pourtant l'admiration et parfois même la jalousie. Cependant, l'avènement du Christianisme en France et l'enlisement des moldus dans une nouvelle foi a provoqué une soudaine intolérance envers la magie, une peur qui n'a fait que s'amplifier au cours du temps. Endoctrinés par les idées de l'Église, les moldus ont commencé à haïr la communauté magique et très vite, une chasse aux sorcières s'est installée partout en France. Traqués, torturés et brûlés vifs, les sorciers n'ont eu d'autre choix que de se replier et se cacher, goûtant à leur tour à une profonde aversion pour le peuple moldu. Car en plus de provoquer une véritable animosité entre les deux peuples, la reconversion des français au Christianisme et donc l'oubli des anciennes croyances païennes a engendré la disparition d'Avalon, fermant à tout jamais le portail qui liait cette île de légende à celui des humains.

LES PRINCIPAUX DIEUX CELTES

http://www.vivre-en-irlande.fr/culture-irlandaise/manannan-dieu-irlandais
Depuis, la communauté sorcière de France s'est adaptée au mode de vie des moldus afin de mieux pouvoir se cacher mais aussi par un besoin de confort. Ils partagent les mêmes valeurs chevaleresques et ont plus ou moins les même conditions de vie. La seule différence (et non des moindres) reste le fait que les sorciers continuent à rejeter le Christianisme et gardent leurs croyances polythéistes.

Dans la culture celte, les dieux sont considérés comme des puissances supérieures que l'on invoque, mais en aucun cas elle ne les considère comme omnipotents. Autrement dit, les Dieux ne sont en aucun cas à l'origine du monde, ils n'ont rien créé.

LUG : Il est le dieu des dieux, certainement le plus vénéré de tous. Il est l'inventeur de tous les arts et est associé à la lumière. Il apparait en véritable spécialiste de la communication, il restaure l'ordre et le droit lorsque les autres dieux tombent dans l'oppression. Lug a pour emblème la lance, la harpe, le sanglier et la fronde. Sa fête était célébrée au jour de la Lugnasad, le 1er août et parfois les jours suivants.
BELENOS : Dieu de l'harmonie et de la beauté, mais aussi de l'intuition, de l'invention et du raisonnement, ses fonctions principales restent la médecine et les arts. Il patronne les beaux-arts et guérit par la méditation. Il est honoré durant la fête de Beltaine.
EPONA :  Epona est une déesse majeure dans la mythologie celtique et est grandement appréciée par les sorciers. Son nom signifie "Grande jument" et elle est en général associée au cheval, symbole emblématique de l'aristocratie militaire celte.
ESUS : Étymologiquement, Ésus signifie "bon, maitre, puissant". C'est un dieu artisan mais aussi le dieu des voyages, protecteur des commerçants, défricheur de forêts et charpentier.
CERNUNNOS : "Le Cornu" est le dieu de la virilité, des richesses, des régions boisées, des animaux, de la régénération de la vie et le gardien des portes de l'autre monde. Il porte parfois un sac (ou une corne d'abondance ou plus simplement un bol) qui déverse du grain ou des pièces de monnaie. Extrêmement populaire parmi les Celtes, les druides ont largement encouragé l'adoration de Cernunnos qui devint un obstacle sérieux à la diffusion de christianisme.
DAMONA : Déesse des sources, elle apparait comme la parèdre (« assis près », « qui est assis à côté de ») de plusieurs divinités moins importantes : Borvo, Albius et Moritasgus.
TARANIS : Dieu du feu, des morts, du ciel et de l'orage, Taranis est connu pour être également le dieu qui préside la guerre. Il est fréquemment montré barbu, vêtu à la gauloise et tenant ces deux attributs ou encore à cheval, ce dernier piétinant un monstre serpentiforme.
TEUTATES : Comme son nom pourrait l'indiquer, le dieu Teutates évoque le peuple, la tribu, la nation. On en fait donc tout naturellement le dieu protecteur d’une communauté et de son territoire, avec une connotation guerrière
SUCELLOS :  Dieu au maillet (qui tue et ressuscite) et au tonnelet (symbole de prospérité) mais également dieu des forêts et de l'agriculture Sucellos possède des talismans aux mêmes fonctions que Dagda pour les Irlandais : une massue et un chaudron. Il apparaît comme âgé et barbu, vêtu à la gauloise d'une longue blouse serrée à la taille et de braies collantes, parfois avec des bottes.


LE DRUIDISME

Y Gwir yn erbyn y Byrd, la vérité à la face du monde.
Personnage central dans la culture celtique, mais également dans la communauté magique, le Druide est à la fois devin, juge, historien, échanson, architecte, harpiste, poète, satiriste, conteur, médecin, etc...

Il est le lien entre les Dieux et les hommes et a pour but principal de célébrer les cérémonies sacrées, pratiquer les sacrifices et invoquer les Dieux. Son rôle est d'autant plus important puisque ce dernier

- Détient l'art de guérir, connaissance parfaite des plantes et de leurs actions.
- Grand conseiller, chaque seigneur possède à ses côtés son propre druide. Aspect juridique important car également proche du peuple.



LES GRANDES FÊTES DE L'ANNEE


LA CÉRÉMONIE D'ATTRIBUTION ~ 1ER SEPTEMBRE
C'est la grande fête, qui marque le début de l'année scolaire chez les sorciers. Cette dernière se déroule à Ornebois, dans les jardins de l'école (c'est un jour où, étrangement, il fait toujours grand soleil) et a pour particularité d'être très solanelle. En effet, c'est un moment très important pour tous les nouveaux jeunes apprentis de l'école, puisqu'ils se voient être répartis chacun dans l'une des trois demeures du trio fondateur (pour en savoir plus, rendez-vous ici). Une grande fête est donc organisée sur trois jours, durant laquelle toute la communauté magique est invitée à participer. Au programme, de nombreuses animations telles que des duels et combats, des spectacles, de grands repas etc...

SAMAIN ~ 1ER NOVEMBRE
C'est la fête des Morts, certainement la plus importante de toutes. Elle marque le début et la fin de l'année, c'est un jour qui est dit en dehors du temps, durant lequel les vivants peuvent rencontrer les défunts, réincarnés ou non. Ces derniers peuvent ainsi retrouver les lieux et les personnes qu'ils ont autrefois chéris. Cette fête est étalée sur trois jour de solennité : le premier est consacré à la mémoire des héros, le deuxième à celle de tous les défunts, et le troisième est livré aux réjouissances populaires et familiales marquées par des réunions, des banquets, des festins de toutes sortes qui peuvent se prolonger pendant une semaine. Durant cette période, les maisons sont soigneusement nettoyées, la table dressée, la porte entrouverte. C'est une fête très conviviale. La veille de la nuit de Samain a lieu la cérémonie de la renaissance du feu, durant laquelle les propriétaires éteignent les feux de l'âtre et se rejoignent sur une place commune, afin d'en allumer un nouveau. D'autres feux sont alors allumés dans les collines ou lieux environnants, afin d'éloigner les esprits malfaisants des habitations.
http://www.vivre-en-irlande.fr/culture-irlandaise/feux-sacres-fetes-celtiques

BELTENE ~ 1ER MAI
Cette fête marque le début de la saison estivale et honore le dieu Belenos. C’est le passage de la saison sombre à la saison claire, avec tous les changements que cela implique : reprise de la chasse, de la guerre, des razzias, des conquêtes pour les guerriers, début des travaux agraires et champêtres pour les agriculteurs et les éleveurs. La tradition veut que durant cette fête, deux grands feux sont allumés sur une place publique et que deux grands sorciers récitent des incantations magiques, pendant que l'on fait passer le bétail entre ces deux feux afin de les protéger des épidémies.  

LUGSANAD ~ 1ER AOÛT
Lugnasad, dont le nom signifie « assemblée de Lug », est dédiée à Lug, le dieu primordial. Elle a lieu le 1er août, pendant la période des récoltes. C’est de la fête du roi dans sa fonction de re-distributeur des richesses et d’équité, sous l’autorité des grands sorciers. C’est aussi l’occasion de régler les contentieux, de célébrer des mariages, d’entendre des poètes et des musiciens, d’organiser des jeux, des tournois et des courses. C'est une fête fortement appréciée par les sorciers, car elle est très conviviale et très joyeuse.


Dernière édition par Ama de la Pampa le Dim 9 Aoû - 15:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almarian Valcourt
SANS PARTICULE J'AI L'AIR RIDICULE
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 22/02/2015

MessageSujet: Re: + magie, croyances et moldus   Mar 4 Aoû - 15:02

La place des nés-moldus

En Bretagne, les fées ont toujours été traitées avec un immense respect. Les sorciers ont appris à vivre en harmonie avec elles et les laissent vivre en paix. Les moldus, eux, se sont toujours méfié des fées jusqu’à les diaboliser. Au cours des siècles, les fées ont été accusées de nombreux maux. Le plus courant et le plus abominable prétend que les fées viennent parfois dans le monde des humains et engendrent des enfants...

On raconte volontiers que les fées, les soirs de pleine lune, visitent des femmes mariés et les engrossent d'un enfant. Rien ne laisse suspecter les moldus qu'il s'agit là d'une grossesse anormale jusqu'à ce que l'enfant atteigne un certain âge et commence à développer des capacités anormales. L'enfant, doté de magie, est alors appelé par la communauté moldue : un Changeling.

Les moldus, effrayaient par cette légende qu’ils ont eux-mêmes inventés, abandonnent souvent l'enfant au milieu d'une forêt, espérant que les fées viendront le chercher. Les hommes de foi, les religieux, conseillaient aux parents de ne jamais garder avec eux un Changeling, ceux-ci ayant la réputation de porter malchance à la famille. On disait que le foyer se viderait de tout bonheur. On dit que, si le Changeling n’est jamais retrouvé par les fées, il grandira en être faible. Le plus souvent, les moldus victimes de la traitrise des fées, décident de tuer l'enfant, espérant ainsi en finir avec la malédiction dont ils se pensent victimes.

Néanmoins, la vérité réside ailleurs. Les fées n'ont rien à voir dans ce processus. l'enfant né, est bien le fruit de l'union des deux parents. Il s'agit simplement d'un sorcier né de parents moldus. L'infortune de sa naissance conduit bien souvent le malheureux à ne jamais connaître la vie des sorciers. Créature assimilée au Malin, l'enfant est souvent tué. Parfois, il est abandonné au cœur d'une forêt et, dans certains cas, meurt alors de faim et de froid. Dans le meilleur des cas, il arrive que l'enfant soit recueillie par des sorciers bienveillant et au fait de cette triste légende.


Dernière édition par Almarian Valcourt le Ven 7 Aoû - 14:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
+ magie, croyances et moldus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TOKANISA LISUSU MAGIE DE QUARTIER LATIN HUM EZALAKA SOMO N'ALBUM
» Happy Birthday Disneyland Paris : 18 Ans de Magie.
» démons tzeentch tactica magie???
» les contacts avec les morts 'la haute magie'
» Magie et corps à corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
goldensilvae :: Les brouillons-
Sauter vers: